Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

NUCLEAIRE: ASTRID l’année 2014 est décisive, ne laissons pas faire ça !

Voir les commentaires

Le rôle primordial du magnésium dont on manque cruellement (pollution, pesticides...)

Voici trois extrait de l'article (lien: http://conscience-et-sante.com/magnesium-le-secret/).

Consultez ensuite en fin d'article, le complément intéressant sur le sulfate de magnésium (et non le chlorure de magnésium), un complément intéressant, aussi appelé sels d’Epsom - remède à connaître - dont les propriétés semblent similaires, mais avec moins d'inconvénients.

Premier extrait

1 – Un dépolluant

Il est possible de considérer le magnésium comme un antidote des déchets dans le corps. Chaque fois que l’organisme produit ou est soumis à des toxines, il puise dans ses ressources magnésiques pour les évacuer. Ce qui explique pourquoi 80% de la population en serait en carence, puisque nous vivons dans un environnement moderne extrêmement pollué (colles, peintures, additifs, etc.).

Le stress produit beaucoup de toxines dans la mesure où le corps est placé sous tension pour y réagir. On pompe donc dans les ressources et les cellules sécrètent pas mal de polluants. Notons que n’importe quelle production hormonale devient elle aussi un polluant dès lors que l’organe cible ait été activé. Le foie est alors obligé de dégrader ce qui reste, comme des confettis que l’on balaie après la fête. Ceci est considéré également comme un stress, parce qu’il mobilise des ressources pour dégager ces résidus.

2 – Le bouton OFF

Le magnésium est cul et chemise avec le calcium. Pour se contracter, le muscle a besoin de calcium. Il permet le spasme. Pour se relâcher, le calcium échange sa place avec le magnésium. Nous avons ici affaire à un bouton ON/OFF, ou Action/Repos, rendu possible par le Calcium et le Magnésium.

Sans magnésium, le bouton reste activé en position ON. Le corps reste en mode action.

Lorsque ce mode là a été enclenché, seul le magnésium peut le désamorcer. Le magnésium agit en quelque sorte comme un inhibiteur.

Deuxième extrait

Où trouver le magnésium ? Il provient essentiellement de l’alimentation : cacao, céréales complètes, légumes verts, oléagineux (amandes, noix, noisettes, etc.), légumes secs (haricots, lentilles, pois cassés, etc.) et certaines eaux minérales.

Malheureusement, d’autres données révèlent que la meilleure eau à boire pour l’homme est celle qui est la moins minéralisées, chose que je partage. Quand on boit, l’organisme réclame de l’eau et pas de la nourriture (les minéraux sont des nutriments, petits certes, mais des nutriments quand même !).

Voici les principaux aliments qui fournissent le plus de magnésium: Voir le TABLEAU dans le lien: http://conscience-et-sante.com/magnesium-le-secret/

Quand on voit ce tableau, on a envie de se jeter sur le chocolat (d’ailleurs, la compulsion au chocolat trahit une forte carence en magnésium !), mais c’est une mauvaise tentation, dans la mesure où la forte teneur en sucre détruit tous les bénéfices des micronutriments qu’il est censé apporter. Optez pour un chocolat de qualité à 70% de cacao où le premier ingrédient sur la liste n’est pas le sucre. De celui-là, vous pourrez en donner aux enfants. Quant au maïs, s’il n’a pas la mention « sans OGM », n’en achetez pas. Privez-vous en !

Seul un tiers du magnésium que nous ingérons sera absorbé par les intestins. Le reste part avec les selles. Il faut donc revoir ce tableau à la baisse!

Troisième extrait

En prenant du magnésium, l’organisme peut enfin se reposer et se désintoxiquer. Les effets sont appréciables : on est plus alerte, plus disponible et on ne réagit pas de manière exagérée et disproportionnée aux évènements du quotidien. Lorsqu’on se met en colère, elle s’exprime puis fond comme neige au soleil. Cela ne dure pas une éternité et ne se transforme pas en rancœur. On ne rumine plus. On a enfin accès au bouton « OFF » de notre machine. Quel soulagement ! Mais progressivement, le sang se surcharge en magnésium. Les effets bénéfiques s’évanouissent graduellement. Après vingt jours, il ne fait plus effet. On est déçu.

....

"

Je vous invite vivement à lire l'intégralité de cet article, un peu long, certes, mais tellement riche! Mais avant celà, peut-être, lisez:

Du même site, un complément intéressant avec le sulfate de magnésium (et non le chlorure de magnésium), aussi appelé sels d’Epsom, un remède à connaitre, dont les propriétés semblent similaires, mais avec moins d'inconvénients: http://conscience-et-sante.com/le-sulfate-de-magnesium/

D'autres articles dans ce blog, en ce qui concerne le magnésium:

Quelques "trucs" simples dans l'alimentation et quelques scandales!

L'équilibre acido-basique: http://magali73.over-blog.com/l-%C3%A9quilibre-acido-basique

Sylvie SIMON "Chlorure de magnésium"

Portez-vous bien

Voir les commentaires

Que veut dire l’expression « médecine du sens » ?

Je vous propose un extrait condensé mais entier (j'enlève les blablas en mon sens) d'un article de l'Institut pour la Protection de la Santé Naturelle.

Il traite de « médecine du sens » ...

Institut pour la Protection de la Santé Naturelle
Association sans but lucratif
Rue du vieux Marché au grain, 48
1000 BRUXELLES

Lien de l'article entier: http://www.ipsn.eu/

L’acte thérapeutique est-il un acte d’amour ?

.

Chère amie, cher ami,

Mais que veut dire l’expression « médecine du sens » ?

Impossible de me substituer au Dr Olivier Soulier qui l’explique avec sagesse dans ce documentaire, je peux essayer de vous en donner un aperçu sans toutefois déflorer le contenu du film.

Une médecine en quête de(s) sens

Depuis qu’elle existe, la médecine occidentale n’échappe pas à la critique. Et l'on reproche aux médecins eux-mêmes, souvent leurs certitudes, leur orgueil, et même de faire plus de tort que de bien.

La situation évolue, mais une part du problème reste la même. Notre médecine n’a plus rien à voir avec la boucherie mi-superstitieuse/mi-sadique, mais elle ne propose pas de schéma global et reste focalisée sur les symptômes et la maladie au point parfois d’oublier qu’elle s’adresse d’abord à des humains.

On ne cherche pas à aider la personne à guérir mais à lui retirer sa maladie. Autrement dit, on a pour la maladie les attentions que le patient n’a plus. La médecine actuelle, malgré ses moyens et sa technicité, paraît aveugle. Elle semble agir à côté du patient, sans le voir. Pas de vision globale de la vie et du patient.

Ces questions renvoient autant à la philosophie et la spiritualité – sujets sensibles – qu’à la médecine, d'où la réticence des médecins. Pourtant, tout ce qu'on leur demande c'est de prendre en compte le patient tel qu’il est, avec son histoire et son environnement. Claude Bernard disait : « Le microbe n’est rien, le terrain est tout » [1].

On reproche aussi à la médecine d’être sourde à la souffrance des patients. Dans un livre récent [2], le Dr Daniel Ballesteros propose ce scénario :

« Il vous est peut-être déjà arrivé de ressentir des symptômes physiques assez répétitifs (palpitations, spasmes digestifs, brûlures gastriques, douleurs musculaires, maux de tête, vertiges, fatigue inexpliquée, etc.) qui vous inquiétaient particulièrement, et pour lesquels vous avez consulté votre médecin ». Quelques paroles réconfortantes plus tard, et après vous être vu remettre une ordonnance censée vous soulager, vous vous retrouviez, dans un délai plus ou moins long, avec les mêmes problèmes et les mêmes interrogations. Retour chez le généraliste. Après des examens complémentaires, et un éventuel recours à un ou plusieurs spécialistes, on vous a à nouveau rassuré en vous disant que vous n’aviez rien – ce qui évidemment ne vous rassurait pas du tout –, que cela passerait, ou qu’il faudrait vivre avec. De toute façon on ne pouvait plus rien pour vous. (…) Vous avez cherché une réponse en dehors de la médecine classique ».

Accords et désaccords

Le Dr Olivier Soulier, quant à lui, classe ces maux dans les maladies intermédiaires. Elles ne sont pas nettes et courtes comme dans les maladies aiguës, mais ne sont pas non plus considérées comme chroniques.

Les maladies signalent tout de même un déséquilibre chez le patient qui ne parvient pas à retrouver la santé. Selon le Dr Olivier Soulier, tout être humain doit s’accomplir selon un projet de vie qui lui est propre. 
La maladie apparaît lorsque nous dévions de ce chemin, comme pour nous ramener sur la bonne voie.
Trouvons une partie de la solution par nous-même, cette solution est en nous, votre médecin doit en tenir compte.

.

Les maladies aiguës (la fièvre, les diarrhées…) que l’on contracte souvent durant l’enfance sont donc en réalité des étapes nécessaires à notre bon équilibre. « Une journée de fièvre d’enfant vaut trois mois de psychothérapie chez l’adulte », précise-t-il. Olivier Soulier nous propose d’aller à la rencontre de nous-même et d’apprendre à écouter notre corps qui, souvent dit vrai. Nos maladies parlent de nos besoins mais le meilleur moyen de les éviter est d’arriver à identifier ces besoins suffisamment tôt.

Olivier Soulier propose un chemin ouvert, de réflexions et d’interrogations où le patient n’est ni réduit à un symptôme, ni enfermé dans un schéma tout fait. Au contraire, la médecine du sens nous invite à nous retrouver, à nous dépasser et à prendre le large.

Les nouveaux champs d’études et grands espoirs sont l’homéopathie, la science de la matière et de l’information ; et la médecine quantique. Avec l’espoir d’une meilleure compréhension du lien logique entre l’homme et la nature.

Augustin de Livois


[1] Phrase également attribuée à Antoine Béchamps
[2] Dr. Ballesteros, Se soigner, c’est écouter, Robert Laffont 2014

Fin du résumé

Je vous invite à lire mon commentaire (le 2è) à propos du Docteur Hamer

Portez-vous bien.

Voir les commentaires

L'érythermalgie (en réponse à Véronique)

Bonjour Véronique,

Je publie cet article en réponse à votre souffrance (commentaire de l'article sur la capillothérapie). La médecine naturelle peut vous aider, sachant que chaque personne est particulière, testez au fur et à mesure, vous forgerez votre expérience avec des dosages affinés et personnalisés pour les solutions que je vous expose. Et ce par période de 7 jours (maximum 21 jours), pourquoi.? Vous pouvez avoir quelques réponses dans mon article: http://magali73.over-blog.com/changement-de-saison-le-moment-de-faire-une-cure-de-7-jours

Je vous rappelle que je ne peut émettre d’avis médical. Seul un médecin, connaissant votre dossier médical, sera à même de trouver la cause s’il y en a une et de vous soulager. Sans oublier que la Nature nous offre ses bienfaits et que les plantes ne sont pas toujours une médecine douce, nombreuses sont même antibiotiques, staphylocoques et compagnie sont concernés... virus compris.

.Site des maladies rares: http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/index.php?lng=FR

  • Cette maladie est héréditaire. Comme la plupart des maladies, elle a pu se manifester suite à un choc; rappelez vous de cet évènement qui a pu vous bouleverser, vous serez sans doute à moitié guéri, déliez le nœud! Des rémissions spontanées sont ainsi possibles.
  • Vérifiez votre diabète si ce n'est déjà fait (repensez alors votre alimentation - sucre - afin d'éviter les médicaments chimiques, sachant que les plantes/légumes* et les Huiles Essentielles accompagnent très bien les personnes atteintes de diabète non insulinodépendant ou de prédiabète). *artichauts, fraise, oignon, pommes de terre, topinambour, chicorée, myrtilles, pissenlit...
  • Alimentation sans cholestérol et attention donc au sucre, surtout avant le coucher.
  • Alimentation riche en vitamines, acides gras et oligo-éléments essentiels (*1)
  • Il faut arrêter l’anti calcique contre l'hypertension en cas d'érythermalgie : de nombreuses rémissions ont été constatées.
  • Le vin (l'alcool en général), le chocolat et les produits fermentés ou marinés ont un effet vasodilatateur, il faut prendre soin de bien éviter ce genre d'aliments.
  • Solutions simples: froid et élévation des extrémités pour limiter l'afflux de sang et donc d'empirer le problème. L'eau froide mais non glacée peut soulager avec du chlorure de magnésium (Nigari en Biocoop, prix/qualité intéressants). Attention, surtout ne pas avoir recours à l'eau trop froide pour préserver l'épiderme. Vous pouvez utiliser fréquemment un ventilateur pour refroidir les parties douloureuses, vous éviterez d'endommager votre peau
  • Vous pouvez essayer de masser doucement la zone douloureuse et 'chaude' avec 3 gouttes d'Huile Essentielle de lavande aspic + 3 gouttes d'Huile Essentielle de niaouli pures en cas de crise forte ou diluées à moitié avec de l'huile d'olive (l'huile de millepertuis est l'idéal ) pour les utilisations prolongées. L'Huile Essentielle de lavande aspic et l'Huile Essentielle de niaouli sont de toute façon indispensable dans votre pharmacie.
  • Un mélange tout prêt de Phytosun Arôms qui peut soulager: Bain aromatique Circulation de Phytosun Arôms

Flacon de 200 ml Prix public indicatif : 15.60 €

Un bain aromatique réunissant des actifs performants dans la réactivation de la circulation qui apporte légèreté et tonicité aux jambes fatiguées. Verser 2 bouchons dans une eau à température du corps.

COMPOSITION :

Huile Essentielle de Romarin ABV, tonifiante.
Huile Essentielle de Citron jaune, anti-fatigue, immunostimulante.
Huile Essentielle de Tea Tree, antidouleur et décontractant musculaire.
Huile Essentielle de Menthe, rafraîchissante.
Huile Essentielle de Cèdre de Virginie, régénérante et décongestionnante.
  • Un naturopathe de confiance, Raïssa Blankoff, conseille un mélange d'Huiles Essentielles, un assez cher pour info;
Voici le conseil du Dr Baudoux, grand spécialiste d'aromathérapie :

Mélange d'Huiles Essentielles:
Hect lemongrass 1 ml,
romarin ct verbenone 1 ml,
camomille noble 1 ml,
lentisque pistachier 1 ml,
Katrafay 1 ml,
tanaisie annuelle 1 ml,
menthe des champs 0,5 ml ,
Huile Végétale calendula 30 ml si la zone est étendue ou 15 ml si la zone est limitée,

autant de fois que nécessaire. 

Drainer le foie avec, par exemple,  Pranadraine soluté ou Oleocaps 8, pdt 1 mois.
  • Une recette contre les brûlures, qui doit soulager en cas d'échauffement intense, mais utiliser à petites touches:

0, 5 ml d’huile essentielle de bois de rose,
1 ml d’huile essentielle de lavande fine
0,5 ml d’huile essentielle d’encens

dans 20 ml de macérat huileux de millepertuis, d’huile végétale de rose musquée ou de la cire liquide de jojoba.

Appliquer 1 ou 2 gouttes du mélange sur les brûlures 2 à 3 fois par jour jusqu’à la guérison complète des lésions.

Pour info, on pourra éventuellement utiliser l’huile essentielle de lavande fine seule ou diluée à 3 ou 10 % en soin d’urgence, à raison de 1 ou 2 gouttes sur les coups de soleil.
  • L'aspirine est susceptible d'améliorer ces lésions. L'efficacité clinique de l'aspirine est grande : une dose unique de 500 mg peut être active pendant 4 jours. Le traitement de l'erythromelalgie fait appel à l'aspirine. Un certain nombre de personnes n'y sont pas sensibles. Manifestations bilatérales : 65% répondent à l'aspirine.
  • La micro kinésithérapie est efficace, la séance est un peu douloureuse mais les douleurs sont fortement atténuées durant environ 3 mois.
  • L'Akileine baume hydra défense soulage certaines personne, on la trouve en pharmacie. Elle ne semble pas avoir de mauvais effets secondaires. Composition par parfaite mais la voici:
Lipesters de soie, huile de cameline et huile de pépins de raisin riches en AGE Oméga 3 et Oméga 6, Imperata cylindrica, provitamine B5, excipients qsp 100 %.
Aqua,caprylic/capric triglycerides, glycerin, cetearyl alcohol, Vitis vinifera, PEG-30 glyceryl stearate, panthenol, paraffin, Camelina sativa, fragance, polyacrylamide, dimethicone, capryloyl serine/silk methyl ester, palmitoyl silk/serine methyl ester, undecylenoyl serine/silk methyl ester, imperata cylindrica, sodium lauryl sulfate, C13-14 isoparaffin, laureth-7, carbomer, PEG-8, tocopherol, lactic acid, imidazolidinyl urea, phenoxyethanol, methylparaben, ethylparaben, propylparaben, butylparaben, CI 42090
  • La chaleur et l'exercice sont à éviter.
  • Trois trucs trouvé sur le net:
1-En ce qui me concerne, la seule solution que j'ai trouvée jusqu'à maintenant et qui soit réellement efficace pour arriver à dormir la nuit, c'est d'enfiler des chaussettes mouillées d'eau froide. Ça ne me gèle pas les pieds et j'arrive enfin à trouver le sommeil. Pour ne pas mouiller les draps, vous pouvez mettre chaque pied dans un sac de plastique ou recouvrir une partie du drap de plastique si comme moi vous dormez les pieds à l'extérieur. En tout cas, quand je m'éveille le matin, les chaussettes sont sèches!!!
2-Je viens de faire un essai (remède de grand mère) j'ai coupé une pomme de terre en deux et je me suis massée les plantes de pied, et ça à l'air de fonctionner mieux que les pommades qui ne servent pas à grand chose. j'ai parcouru  et piétiné la même distance (avec les mêmes chaussures) qu'hier, et franchement je n'ai pas ressenti d'échauffement. en espérant que cela fonctionne dans le temps.... 


	Quant à la capillothérapie, je n'hésiterais pas à la pratiquer: lorsque vous mettez une compresse chaude sur le foie, vous appliquez ensuite une compresse froide sur votre partie enflammée. Modérez les températures au début: au lieu des extrêmes environ 10°/60°, préférez d'abord 20°/40° environ et rapprochez vous progressivement des extrêmes ou arrêtez-vous selon votre ressenti.
	
	Sachez également que vous pouvez interroger les conseillers du service Maladies rares info service (MRIS), un service d’information en santé spécialisé dans les maladies rares. Depuis sa création en 2001, MRIS est accessible par téléphone, mail ou chat. Les malades et leurs proches, les professionnels de santé et de l’accompagnement social reçoivent des réponses personnalisées fiables.

	Les conseillers de MRIS sont joignables par téléphone au 0 810 63 19 20 ou par courrier électronique à partir du site www.maladiesraresinfo.org
	


______________________________________________________________________

(*1) source http://www.medecine-anti-age.com/fr/Les-micronutriments-237.html

Les micronutriments

Les micronutriments sont classés en 4 familles :

• les vitamines

• les minéraux et les oligo-éléments

• les acides gras essentiels

• les acides aminés

Vitamines

Les vitamines sont des substances nécessaires à notre organisme (pour le renouvellement cellulaire, la lutte contre le vieillissement, l’élimination des toxines…), mais ce dernier n'étant pas capable de les fabriquer, il faut les apporter par l'alimentation.

Trois vitamines se comportent comme de puissants antioxydants : la vitamine A, plus encore son précurseur, le béta-carotène, la vitamine E et la vitamine C.

Une carence vitaminique peut entraîner une diminution des fonctions immunitaires (fonctions de défense de l'organisme), et favoriser l'apparition, liée à l'âge, de processus comme l'ostéoporose, la démence, l'athérosclérose et le cancer. Notre alimentation doit donc être riche et variée pour éviter toute carence.

Les suppléments ne sont nécessaires qu’en cas de déficit avéré car attention, un excès de vitamines produit des radicaux libres. Le suivi par un spécialiste est donc recommandé pour garder un apport optimal.

Minéraux

Les minéraux (fer, calcium, magnésium, phosphore, potassium…) sont nécessaires à tous les organes, notamment le cerveau, et nécessaires au fonctionnement des enzymes. Leur rôle est donc vital. Or là aussi notre corps ne sait pas les fabriquer alors que certains besoins augmentent ou diminuent avec l'âge. Une éventuelle prise de compléments doit donc être suivie médicalement.

Oligo-éléments

Les oligo-éléments (sélénium, cuivre, zinc, fluor, chrome) ne peuvent pas être synthétisés par l'organisme qui doit les puiser dans l'alimentation très régulièrement car les stocks sont limités. Ces oligo-éléments interviennent dans l'activité des enzymes et des hormones.

Acides gras essentiels

Depuis de nombreuses années, des chercheurs ont pu démontrer les relations qui peuvent exister entre maladies cardiovasculaires et alimentation. La première population à avoir été étudiée fut celle des esquimaux du Groenland qui ne présentent que rarement des problèmes d’infarctus du myocarde. Par la suite, des chercheurs japonais ont constaté que les habitants de l’archipel d’Okinowa détiennent le record du monde de longévité.

Le point commun entre ces 2 populations est une consommation importante de poissons riches en oméga 3 (acides gras essentiels).

Toutes les membranes de nos cellules sont composées d’acides gras responsables de la fluidité et de la souplesse des membranes. Ces acides gras jouent ainsi un rôle très important dans la prévention des maladies cardiovasculaires (athérosclérose, hypertension, infarctus), de l’Alzheimer, de l’inflammation, et dans le maintien d'une bonne immunité.

Acides aminés

Les acides aminés sont indispensables à notre organisme pour entretenir et réparer les cellules, construire de nouveaux tissus, fabriquer des enzymes.

Dans le cadre de la prévention du vieillissement, les acides aminés participent à la production de molécules antioxydantes comme le gluthation et l’acide alpha lipoïque qui va régénérer tous les autres antioxydants.

Ce sont tous ces micronutriments que l'on pourra apporter sous forme de compléments alimentaires en cas de déficits dus à une alimentation déséquilibrée ou lors de situations particulières telles que grossesse, régimes, sport intensif, surmenage, convalescence, baisse de vitalité...

Pour vous aider dans le choix des compléments alimentaires, il existe des programmes répondant aux attentes de chacun et chacune. Plus d'info sur www.ANTI-AGE-BIO.com 

Voir les commentaires