Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Capillothérapie ( Méthode Salmanoff )

J'ai enrichi significativement cet article du 4 au 8 janvier 2014: vous avez maintenant des recettes précises avec les zones à réchauffer ou refroidir, plus bas § IMPORTANT.

Alexandre Salmanoff part du principe que tout le sang est filtré par le foie:

" quand vous mettez une bouillotte (préférez une serviette chaude*) sur la région du foie pendant une heure, vous réchauffez 100 litres de sang et 40 litres de lymphe."

En deux mots pour les pressés !
Les sportifs mettent de la glace à l'endroit où le membre est blessé, pour éviter le gonflement. Le froid resserre les petits vaisseaux, chasse le sang, évite les bleus ou l’œdème, et soulage la douleur.
Malheureusement,ils bloquent aussi la capacité du corps à s'occuper du problème. La zone ainsi soignée reste fragile et causera des soucis dans l'avenir..
On peut éviter ce problème en plaçant une serviette chaude* sur le foie afin d'utiliser son énergie de régénération. Le chaud se dirigeant toujours vers le froid, il suffit ensuite de poser la poche de froid sur la partie malade.
Il est courant de constater au niveau de la compresse chaude une formation de petits boutons, voire même d'abcès de décharge en particulier dans le cas de tumeurs.

*Certains pourraient être tentés de remplacer la compresse chaude par une simple bouillotte. Ce serait une erreur car lorsqu'on essore la serviette chaude, il en ressort un liquide blanc prouvant qu'il y a eu une exsudation de la peau favorisée par la présence d'eau.

Lien de cet article: http://www.osteopathes-france.com/salmanoff.html

Alexandre Salmanoff, prestigieux médecin russe (diplômé des Facultés de Moscou, Berlin et Pavie) a apporté une énorme contribution au développement de la naturopathie. Tout comme l'inventeur de L'ostéopathie, il n'a qu'une idée, c'est de faire circuler le sang.

Il mit en évidence le rôle majeur du système capillaire dans le développement et la guérison de nombreuses maladies. Sa méthode repose sur la capillothérapie, manière de "déboucher" le moindre circuit encrassé, pour favoriser la circulation sanguine.

Les capillaires sont les plus petits vaisseaux sanguins du corps humain. Connectant les artères et les veines, ils participent au métabolisme entre le sang et les tissus environnants.
La quantité de capillaires ouverts est la clé de tout processus de régénération. Vers 40-45 ans, le nombre de capillaires ouverts diminue de façon significative.

Il faut que cette circulation soit fluide et tonique. Lorsqu'elle se ralentit, s'interrompt, la maladie apparait. Et elle se ralentit souvent, car le sang devient plus épais (hémogliase)

Les réseaux artériels et veineux ne représentent en fait que 20% de la circulation totale ; à savoir que le cœur ne pompe le sang que dans ces 20% du réseau. Les 80% restants sont constitués d’une énorme pelote de cheveux creux, répartis dans tout le corps et d’une longueur évaluée à 100.000 km ! Ces micro tuyaux sont tellement fins, qu’un seul globule rouge peut passer à la fois en s’aplatissant…. Il est évident que le cœur est incapable de pousser le sang dans un tel système. Alors, comment la progression capillaire peut elle se faire ? Et bien simplement par un mécanisme péristaltique commandé par le système nerveux parasympathique, comme pour l’intestin.
Des dizaines de milliers de capillaires offrent aux cellules de proximité l'oxygène et tous les nutriments dont elles ont besoin, tout en évacuant les toxines et les déchets. Si les capillaires sont endommagés ou colmatés, le flux sanguin se trouve ralenti voire stoppé, les cellules sont alors affamées, assoiffées et étouffent par manque d’oxygène. Cela conduit à la mort cellulaire et à la dégénérescence.

Source: http://www.micheldogna.fr

IMPORTANT

Autre lien très intéressant, avec des remèdes concrets et bien expliqués. je n'ai pas le temps d'en faire un résumé pour l'instant (quelques extraits ci-après), mais ne veux pas vous priver de cette précieuse source:
"L'usage thérapeutique de l'eau et l'hydrothérapie est un des thème phare de  la naturothérapie... Dans la Chine antique, le protocole d’études des médecins exigeait que ceux-ci maîtrisent à la sortie de leur Université, 110 façons thérapeutiques d’utiliser l’eau. Ces principes basiques de médecine chinoise traditionnelle furent repris, peaufinés, adaptés sous l’éclairage de la science du moment par d’illustres pionniers qui ont passé leur vie à soulager des malades... Pierre Gardelle, chercheur discret que j’ai bien connu, est l'inventeur d’une extraordinaire méthode qui est une référence dans le monde du yoga et de la naturopathie... Toutes ces techniques, je les ai personnellement expérimentées et sélectionnées. Je veux vous en faire partager l’étonnante efficacité. Leur transmission à un large public est d'autant plus importante que les ouvrages dans lesquels elles ont été expliquées et documentées sont quasiment tous introuvables... 
Les deux systèmes circulatoires du Salmanoff
... Son concept de base : Il existe deux systèmes circulatoires sanguins:
-le système cardio-vasculaire bien connu avec son retour veineux – grosses tuyauteries pulsées par le cœur mais qui ne représente que 20% de la circulation générale
-le système capillaire constitué de 100 000 km de micro-tuyaux fins comme des cheveux, un réseau de distribution destiné à alimenter au porte à porte chaque cellule ; il assure 80% de la circulation. Ce système doté de pouvoirs de contraction, de dilatation et de péristaltisme, délaissé de la médecine officielle est pourtant la réponse à la plupart des morbidités non résolues jusqu’ici quand il se stase, s’encrasse et se bouche.
Selon le Dr Salmanoff, il est courant que des septuagénaires ne possèdent plus en état de fonctionnement que 30 à 40% de leur réseau capillaire valide, ce qui est pour lui la première cause de dégénérescence. Notons qu’il est clair que lorsque les gros tuyaux se bouchent (athérosclérose), il y a longtemps que les petits tuyaux sont colmatés (logique de plombier). 

Des applications majeures qui ont fait preuve de leur efficacité
-BRONCHITE (Méthode macrobiotique) - Enveloppement thorax avec serviette éponge humide très chaude - 20 mn, en réchauffant la serviette éponge toutes les 7 mn. Méthode encore améliorée en infusant de gingembre râpé dans l’eau chaude. C’est moins barbare que les cataplasmes de moutarde de nos parents et aussi efficace.
-CAPSULITE DE L’ÉPAULE (Méthode thermo-différentielle de Gardelle) - Vessie de glace sur le site douloureux avec linge interposé + serviette humide très chaude sur le ventre avec bouillotte par dessus.
-COLITE - GASTRITE – COLIQUES (Capillothérapie de Salmanoff) - Le soulagement est immédiat et durable – plus efficace que la plupart des traitements - Serviette mouillée très chaude sur le ventre + bouillotte par dessus (pour éviter le refroidissement de la serviette). Séance : 20 minutes. Soulagement immédiat. 
...etc...
-RHUME DE CERVEAU: si vous ne devez tester qu'une seule fois l'efficacité de ce type de méthode, faites-le le jour où vous avez un RHUME DE CERVEAU. Tout le monde a eu l’occasion de vivre ce passage affreux d’une tête prête à éclater, avec le nez et les yeux tellement congestionnés que vous croyez «avoir la myxomatose».
Il est possible d’écourter le calvaire en pratiquant ce que l’on appelle un bain de bras. Pour cela, s’installer assis devant le lavabo. Remplir celui-ci jusqu’au trop- plein avec de l’eau à 37° que l’on contrôle avec thermomètre de bain. Tremper complètement les deux bras. De la même façon que précédemment, monter la température à 43 – 44° en 5 mn, et la maintenir pendant 20 mn. Des gouttes de sueurs vont perler abondamment de votre front et de votre cou. Se maintenir bien au chaud ensuite. Seule précaution pour les personnes sujettes aux tachycardies : en cas de problème, arrêter – tant pis et dommage..

Vous pouvez consulter l'article complet à l'adresse suivante:

Source: http://clesdesante.over-blog.com/article-hydrotherapie-capillotherapie-et-thermotherapie-105579106.html

Il faut que l'énergie circule bien, donc il faut que votre sang coule harmonieusement dans vos vaisseaux, que l'influx nerveux s'écoule facilement dans tout votre être. Pour cela vous avez besoin de ne pas être surchargé de toxines, de pollution, d'un sang trop épais, etc... de pratiquer une activité physique qui va mettre en mouvement tous ces mécanismes d'un métabolisme parfait.

Pour Salmanoff, la clé est la circulation, mais la circulation totale. Pour lui, si cette circulation est ralentie à un seul endroit de votre corps, ce sera tout votre organisme qui va en souffrir. C'est une vision globale de la santé.

Il part d'un principe que tout le sang est filtré par le foie. C'est donc là qu'il faut agir pour nettoyer et purifier. L'histoire moderne n'a retenue que son application dans les otites (oreilles) mais son intérêt principal était le foie

" quand vous mettez une bouillotte sur la région du foie pendant une heure, vous réchauffez 100 litres de sang et 40 litres de lymphe."

Il ressent avant tout le monde l'intérêt du drainage de la lymphe et de tous les massages modernes visant à faire circuler les "liquides" du corps.

Il préconise des compresses chaudes sur le foie ou bouillotte chaude sur le foie, tous les soirs ou loin des repas.

Voici la méthode : 
Prendre un linge éponge, le mouiller avec de l'eau chaude, l'essorer, le plier en 2 et le poser sur la peau nue de l'abdomen, dans la région du foie.

Déposer par-dessus une bouillotte de caoutchouc remplie d'eau à 60 °C environ. Plus la surface chauffée est grande, meilleur sera l'effet de la chaleur ambiante.

Il faut se coucher et rester tranquille une bonne demi-heure. Seule la chaleur humide est bénéfique pour le foie.

C'est tout

.

Quelques 'recettes', par Michel Dogna: http://www.micheldogna.fr/best-of-remedes-gratuits-article-6-20-111.html

Quatre sites complémentaires que je vous recommande, nous sommes tous différents et il est:bon de sentir cet approche thérapeutique sous différents angles.

http://santenature.over-blog.com/article-hydrotherapie-methode-salmanoff-80440908.html

http://www.osteo64.com/kneipp.html

http://goenaka.over-blog.com/article-5417400.html

http://www.seitai-energetique.com/?La-serviette-chaude,57

Portez-vous bien !

Voir les commentaires

VACCINS: Ne laissez pas votre médecin vous injecter de la mort aux rats, des sels d'aluminium, du mercure, etc... !

Audio:

Début décembre 2013, une pétition avec une vidéo explicative, brève et simple, pour interdire les adjuvants toxiques dans les vaccins: http://www.ipsn.eu/petition/vaccins.php?utm_source=newsletter&utm_medium=mailing&utm_campaign=interview&sapp=SAV.

Texte:

Madame, Monsieur,

Le vaccin Gardasil, conseillé à toutes les jeunes filles contre le cancer du col de l'utérus, contient du borate de sodium, utilisé dans la mort aux rats, car toxique pour le système nerveux. (1)

Il contient aussi du polysorbate, utilisé comme stérilisant chez les souris.

130 décès et toujours recommandé par les autorités sanitaires

Ce vaccin suscite la polémique car il aurait déjà provoqué 30 000 accidents, dont 130 décès. Mais il est toujours recommandé par les autorités sanitaires. Résultat, tous les jours, de nouvelles jeunes femmes en France, en Europe, dans le monde entier, se laissent administrer ce vaccin parce qu'on leur cache son potentiel danger.

Est-ce acceptable ? Nous ne le pensons pas et c'est pourquoi je vous demande de signer la pétition par laquelle nous demandons au gouvernement le retrait des adjuvants dangereux dans les vaccins.

C'est le moment ou jamais de vous faire entendre

En mars 2012, un groupe de députés s'est formé à l’Assemblée nationale pour réclamer un moratoire sur les vaccins contenant de l’aluminium. L'aluminium est cancérigène, il provoque la maladie d'Alzheimer, et cause une terrible maladie invalidante, la myofasciite à macrophages. Pourtant, de nombreux vaccins en contiennent, y compris l'un des plus répandus, le DTP (diphtérie tétanos polio). (2)

L'Académie de Médecine a publié en 2012 un rapport sur les adjuvants vaccinaux dans lequel elle reconnaît officiellement que les sels d'aluminium sont neurotoxiques. (3)

Le 21 novembre 2012, le Conseil d’Etat français a reconnu que l’aluminium dans le vaccin hépatite B avait déclenché un myofasciite à macrophages chez un employé de la ville de Paris. (4)

Le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) a réalisé un rapport sur « aluminium et vaccins » rendu public le 29 juillet 2013 (5). Dans ce document, le HCSP avoue ne pas savoir si la persistance des lésions musculaires causées par l'aluminium présente ou non un caractère pathologique.

L'association E3M (Entraide aux Malades de Myofasciite à Macrophages) a réuni 75 000 signatures pour exiger la mise à disposition d’un vaccin de base (DTPolio) sans aluminium.

NOUS DEVONS BATTRE LE FER TANT QU'IL EST CHAUD.

Profitons de cette exceptionnelle conjonction de facteurs pour exiger des autorités sanitaires le retrait de tous les adjuvants dangereux.

Signez et faites signer la pétition ci-dessous à toutes vos connaissances

Nous sommes à un moment historique, que nous attendions depuis des années. Jamais les circonstances n'ont été aussi favorables. L'association E3M a d'ailleurs été reçue, le 23 juillet 2013, le cabinet de la ministre de la Santé Marisol Touraine, preuve que le sujet est chaud, brûlant !

Car l'aluminium vaccinal n'est pas un cas isolé, loin de là !! C'est n'est au contraire que la partie émergée de l'iceberg.

800 effets secondaires, narcolepsie et un risque de sclérose en plaques augmenté de 300%

Le vaccin pour les bébés Infanrix Hexa contient du mercure, qui est encore bien plus toxique que l'aluminium. Selon un document confidentiel de son fabricant, le géant pharmaceutique GlaxoSmithKline, ce vaccin est associé à plus de 800 effets secondaires, comme la mort subite du nourrisson, le diabète, l'autisme, l'épilepsie, etc. (6)

Le vaccin contre la grippe H1N1 Pandermix contenait du squalène. Le British Medical Journal, une revue mondialement connue et respectée pour sa rigueur scientifique, a publié le 30 janvier 2013 une étude démontrant que le vaccin avait causé des milliers de cas de narcolepsie chez les enfants, une maladie grave et incurable.

Le vaccin contre l'hépatite B indique, sur sa notice, qu'il peut provoquer la sclérose en plaques.

Une étude de 2004 menée par l’épidémiologiste américain Hernan a montré qu’il existait un risque 3,1 fois supérieur de déclarer une sclérose en plaques dans les 3 ans qui suivent une vaccination anti-hépatite B.

Il existe en outre quantité d'études qui lient le vaccin contre l'hépatite B au diabète, au lupus, à la névrite optique, à la polyarthrite rhumatoïde, à la thyroïdite et bien d'autres maladies encore.

Peut-être avez-vous un enfant, un proche, qui souffre ou qui est décédé d'une de ses maladies. Peut-être êtes-vous vous même touché.

Demain, on vous injecte des vaccins de force, à moins que...

Mais même si ce n'est pas le cas, et que vous êtes conscient du danger des adjuvants dans les vaccins, vous n'êtes pas à l'abri pour autant. On sait en effet qu'en cas de pandémie, les gouvernements du monde entier pourront, avec l'appui de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), décider de vacciner de force toutes les populations.

Cela signifie pour vous que vous pourriez malgré tout vous faire injecter un jour, sous la contrainte, un vaccin dangereux, qui vous déclencherait une grave maladie comme la sclérose en plaque ou la maladie d'Alzheimer.

Mais ce risque peut-être considérablement réduit si, aujourd'hui, vous et moi parvenons à faire interdire les adjuvants dangereux comme le mercure, l'aluminium, le borate de sodium (mort aux rats) ou le formaldéhyde.

C'est pourquoi je vous demande de signer la pétition ci-dessous, et de transférer ce message à tout votre carnet d'adresses.

Vous rendrez également un immense service à des millions d'enfants

En trente ans, le nombre de vaccins administrés aux tout-petits a plus que doublé. Pire, on leur injecte aujourd'hui des vaccins combinant des germes de huit maladies différentes, ceci alors que leur système immunitaire n'est pas préparé.

Surexcité, le système immunitaire des bébés peut s'emballer et provoquer une réaction incontrôlable. Voici le témoignage d'une maman qui a vécu ce drame, recueilli par le Forum Européen pour la Vaccinovigilance :

« Je ne peux vous dire mon nom et je ne peux pas vous révéler l’identité de mon bébé parce que j’ai peur que cela me retombe dessus, mais j’ai voulu vous contacter en entendant parler de votre projet, parce que je suis si heureuse que quelqu’un entreprenne quelque chose. Mon bébé est mort dans les 24 heures après avoir reçu son premier vaccin DPT (Diphtérie, coqueluche, tétanos), il y a deux mois. Je me sens si horriblement mal, personne ne peut avoir la moindre idée de ce que c’est. Elle était parfaite. Lorsqu’on lui fit l’injection, elle se mit à crier pendant au moins une heure, d’une façon bizarre. Puis elle parut très fatiguée, s’est endormie profondément, et ne s’est plus jamais réveillée. J’ai commencé à m’inquiéter parce qu’elle semblait dormir plus longtemps que d’habitude et lorsque j’ai voulu vérifier, j’ai remarqué qu’elle avait un peu vomi et qu’elle ne respirait plus. Ils ont dû faire une autopsie mais ils n’ont pas pu identifier la cause du décès. Je sais que c’est le vaccin qui l’a tuée. Elle n’avait pas été malade une seule fois jusque là. Mais plus je l’ai dit au corps médical, plus ils sont devenus hostiles. Aujourd’hui, j’ai peur qu’ils me prennent mon autre enfant et je ne veux pas qu’ils m’accusent d’avoir tué mon bébé. Je ne devrais pas avoir à vivre comme ça, c’est horrible. Je suis presque trop terrorisée pour pouvoir faire mon deuil correctement. Elle était si belle. »

Le cas arrive tous les ans à des milliers de parents. Leur enfant se fait vacciner et, dans les heures qui suivent, il déclenche de graves réactions pouvant aller des maux de tête aux vomissements, en passant par l’eczéma, l’hyperactivité, les perturbations du sommeil et un peu plus tard une maladie auto-immune incurable ou pire, la mort.

Ils nient, se taisent et ne font rien ?!?

Dans la plupart des cas, les professionnels de santé, non seulement nient le lien avec le vaccin, mais ils ne déclarent même pas l’accident aux autorités de pharmacovigilance (agences responsables de surveiller les effets indésirables des médicaments).

De leur côté, les autorités sanitaires conservent au sujet des vaccins un silence coupable. Elles savent qu'elles n'ont pas joué leur rôle : aujourd'hui encore, elles dispensent les vaccins, on ne sait pourquoi, des tests destinés à évaluer leur potentiel cancérigène, mutagène (changement d'ADN) et tératogène (maladies qui passent aux descendants).

Ces tests sont pourtant systématiquement imposés aux médicaments, et même aux cosmétiques.

Pourquoi les vaccins, qui contiennent des substances qui sont parmi les pires poisons que l'on trouve dans la nature, en sont-ils dispensés ?

Sommes-nous bien en 2013 ?

Comment n'a-t-on pas encore inventé un vaccin sans substances toxiques ?

Qui se permet de jouer à la roulette russe avec notre santé, avec nos vies, chaque fois que nous nous faisons vacciner ?

Aidez-nous à sauver des milliers de personnes. Signez la pétition ici. Le mouvement doit être massif, et nous pouvons obtenir que les adjuvants vaccinaux dangereux soient enfin interdits.

Je porterai personnellement la liste des signatures au ministre de la Santé Marisol Touraine.

Et notre association entreprendra toutes les démarches nécessaires auprès du Parlement et des autorités nécessaires pour obtenir gain de cause.

Mais vous seul pouvez donner la légitimité démocratique à notre action. C'est pourquoi votre signature est indispensable.

Peut-être est-ce votre voix qui fera la petite différence qui fera tout basculer. C'est pourquoi, je vous en prie, maintenant que vous avez lu tout ce message, ne quittez pas cette page sans avoir ajouté votre nom à notre pétition. Je compte sur vous, au nom de toutes les personnes dont la santé et la vie seront épargnées grâce à notre campagne.

Un grand merci d'avance. Et surtout, n'oubliez pas de transférer ce message le plus largement possible.

Avec tout mon dévouement,

Augustin de Livois

******************************

Sources :

(1) Interrogé sur les risques sanitaires que présente le Gardasil, du fait notamment de la présence de sels de bore dans sa composition, le Ministre de la Santé a rappelé que la toxicité de ce composant sur les fonctions de reproduction était connue, avant de préciser que la dose présente dans le vaccin est très largement inférieure à la valeur seuil assurant l'innocuité de ce dérivé de l'acide borique et l'exposition restait alors limitée dans le temps (Question n° 129978, JOAN 1er mai 2012, page 3343). Initiative Citoyenne "La toxicité sur les fonctions de reproduction de l'acide borique et de ses dérivés tels que le borate de sodium (ou borax) présent dans la composition du vaccin GARDASIL sont connues. Chez l'homme, la valeur seuil d'exposition référencée à ne pas dépasser est de 0.2 mg de Bore/kgg/jour. Or, une dose vaccinale de GARDASIL contient 35 mcg de borate de sodium soit environ 4,2 mcg de Bore, ce qui est très largement inférieur à la valeur seuil assurant l'innocuité de ce dérivé de l'acide borique. Par ailleurs, il s'agit d'une exposition limitée dans le temps (trois injections espacées chacune d'un intervalle d'au moins deux mois). " Initiative Citoyenne

(2) Aluminium et Vaccins : Les réponses du Ministère aux questions des parlementaires, analysées par E3M

(3) Les adjuvants vaccinaux : quelle actualité, Observations de l’association E3M sur le rapport de l’Académie de Médecine

(4) Vaccin : ce que tout parent doit savoir

(5) Aluminium et vaccins

(6) Confidential to regulatory authorities

PS : Rappel pour la Belgique, n’oubliez pas la conférence du 29 novembre prochain à Namur sur la médecine autoritaire. Nous parlerons aussi des vaccins : Les dangers d’une médecine autoritaire – Grande Conférence à Namur ! Ce sera aussi une occasion de rendre un hommage appuyé à Sylvie Simon.

Je vous propose de consulter cet article de mon blog (mise en garde contre le GARDASIL, par exemple)

A propos des VACCINS et des médicaments MODERNES ET CHIMIQUES

Voir les commentaires