Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aspartame DANGER

Aspartame - Aminosweet... Un danger mortel nommé E 951

Pour ceux qui ne savent pas encore, c’est l'additif le plus meurtrier au monde !

De Michel Dogna

Sinistres rappels :

En 1980, après un second refus de mise sur le marché, le laboratoire Searle, inventeur de ce produit, soumettait de nouvelles études à la FDA (Food and Drug Administration). Sur 196 animaux soumis à l’aspartame, 96 moururent d’une tumeur cérébrale. Pourtant, sous les pressions politiques et grâce au commissaire Arthur Hayes, la FDA finit par autoriser quand même le produit en 1994, alors que près de 7 000 plaintes avaient déjà été déposées pour effets indésirables liés à la consommation d’aspartame.

Rappelons que l’aspartame se décompose dans les liquides chauds en méthanol qui se décompose lui-même en formaldéhyde, en acide formique et en dikétopipérazine, trois produits vecteurs des Tumeurs cérébrales. Alors que le Pentagone aurait répertorié l’aspartame dans l’inventaire des armes chimiques, plus de 4 200 produits alimentaires, boissons et même médicaments, se baladent en toute légalité dans 90 pays du monde. Même les pastilles Vichy vendues en pharmacie sont à l’aspartame et l’on a du mal à en obtenir au sucre naturel (jusqu’à épuisement des stocks ?).

Voici sa composition diabolique :

- 50 % de Phenylalanine : 2 % de la population y seraient allergiques
- 40 % d'Acide Aspartique : produit hautement dangereux pour le cerveau : l’espèce humaine est 5 fois plus sensible à cet acide.
- 10 % de Méthanol (alcool à brûler) : un poison mortel qui est graduellement libéré par l'intestin grêle à partir d’une température de 30 degrés lors du stockage, de la cuisson, ou tout simplement dans le corps humain.

Ce poison s'accumule petit à petit et provoque en général :

Troubles de la vue tels que vision embrumée, voilée ou obscurcie, double vision, rétrécissement du champ visuel, dommages rétiniens, cécité…

Les autres symptômes d'un empoisonnement au méthanol sont généralement :

Bourdonnements d'oreille, douleurs fulgurantes aux extrémités, faiblesses, frissons, maux de tête, névrite, troubles du comportement, troubles gastro-intestinaux, trous de mémoire, vertiges,

Quels sont les effets secondaires de l'Aspartame ?

Voici quelques-uns des 92 effets secondaires dus à l’aspartam :

Manque de concentration, crampes, fatigue chronique, insomnies, pertes de mémoire, saignements de nez, vertiges, forte sensibilité aux bruits, sensation d'avoir froid même en plein été, problèmes menstruels, impuissance, problèmes sexuels, hyper ventilation, attaques et convulsions, épilepsie, nausées, vomissements, hypo et hyperglycémies, baisse de l’intelligence, douleurs dans la poitrine, problèmes de thyroïde, tremblements, douleurs en avalant ou aussi en urinant, sensibilité aux infections, hypertension, asthme…

Mais aussi troubles de la personnalité comme :

Soudaines crises d’agressivité parfois avec violences physiques, paranoïa, agoraphobie, phobies, paniques, sensations de « déjà vu », irritabilité, crises de démence, altération du caractère, difficulté de concentration, confusion, hyperactivité…

De plus, l'aspartame provoque des symptômes ou aggrave les maladies suivantes:

Fibromyalgie, arthrite, sclérose en plaques, maladie de Parkinson, lupus, diabète et complications diabétiques, épilepsie, maladie d'Alzheimer, lymphome, malformations congénitales, syndrome de fatigue chronique.

Où se cache l'Aspartame E951 ?

Dans tous les paquets de chewing-gum avec ou sans sucre, tous les produits light, soda, coca, sucrettes... plus de 1000 produits en contiennent.
Pour s'en débarrasser, ce qui n'est pas une mince affaire car il crée une forte accoutumance, il va falloir prendre de bonnes habitudes et lire les étiquettes des produits… Et bannir à tout jamais le E951.

SVP, jetez vos chewing-gum à la poubelle,
Arrêtez les boissons light
Et prenez 20 secondes pour lire les étiquettes.

Source de confirmation : Dr Guessous - expert assermenté près des tribunaux

Pour en savoir plus :
Prenez en main votre santé tome 1 – édition Guy Trédaniel – pages 519 à 525
Prenez en main votre santé tome 3 – édition Guy Trédaniel – pages 345 à 350


"AMINOSWEET" : l’Aspartame rebaptisé pour vous berner !

Le producteur d’aspartame Ajinomoto a lancé une nouvelle initiative destinée à rebaptiser l’édulcorant toxique "AminoSweet", pour nous rappeler qu’il est fait à partir d’acides aminés, les éléments constitutifs des protéines. Ne tombez pas dans ce stratagème marketing. C’est encore une tromperie : NutraSweet ou AminoSweet, c’est de l’acide aspartique… classé "Excitotoxine".

Rappelons que les excitotoxines du glutamate (GMS) et de l’aspartame portent les cellules cérébrales spécifiques à devenir tellement excitées, qu'à ce point elles en meurent. Le Dr Russell L. Blaylock, professeur de neurochirurgie à la Medical University of Mississippi, a publié un livre - "Excitotoxines : Le goût qui tue" - qui détaille les dégâts causés par l’ingestion d’aspartate en excès à partir de l’aspartame. Il utilise près de 500 références scientifiques pour montrer comment l’aspartate et le glutamate sont à l’origine de troubles chroniques neurologiques graves générant de multiples problèmes de santé.

Sachez que l’aspartame a été placé sur une liste de produits chimiques de Guerre Biologique par le Pentagone qui l’a soumis au Congrès ! Bien que les études du test aient montré qu’il est extrêmement toxique pour le cerveau, le gouvernement a supprimé ce fait et il a été officiellement approuvé comme additif alimentaire pour une utilisation dans les boissons gazeuses en 1983. La FDA a ignoré les plaintes de maux de tête, des étourdissements, des nausées, des vomissements, des convulsions, des troubles de la vision, et une multitude d’autres réactions négatives dues à l’aspartame. La vérité en la matière est que la FDA a toujours connu l’aspartame comme étant un agent cancérigène et toxicologique.
Le Dr Adrian Gross a déclaré au Congrès, "l’aspartame peut provoquer des tumeurs cérébrales, des cancers du cerveau, et viole l’Amendement Delaney qui interdit de mettre quoi que ce soit dans les aliments lorsque vous savez qu’il va provoquer le cancer."
Méfiez-vous d’un loup revêtu d’une peau de mouton. AminoSweet, c’est cela ! Regardez bien les étiquettes écrites en tout petit, en particulier celles desproduits lights.

Une piste à explorer ?

Tout le monde peut constater l’explosion actuelle des tumeurs au cerveau que l’on attribue généralement à l’utilisation massive des téléphones portables à l’oreille ; mais qui parle de l’aspartame ? Personne. Bien sûr les causes multifactorielles s’ajoutent et se renforcent entre elles. A noter que les enfants sont les premières victimes vu qu’ils sont les premiers adeptes des sucreries naturelles mais aussi artificielles sans le savoir. Il est d’ailleurs judicieux de faire une petite enquête concernant les habitudes alimentaires des victimes.

Alors j’ai pensé à une méthode simple et logique de dépollution utilisée efficacement depuis près de 2 siècles en homéopathie. Ne pourrait-on essayer, pour se désintoxiquer ou dans les cas de tumeur cérébrale, de déloger le coupable présumé en prescrivant à 15 jours d’intervalle des doses successives d’Aspartam en 1000 K, puis 10 000 K, puis 50 000 K et peut-être 100 000 K.

Michel Dogna - journaliste d’investigation médicale - écrivain

Paru dans le Contr'Infos n°59 du mois de mars 2016

newsletter@micheldogna.fr

Site : micheldogna.fr