Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

NEUF MÉDICAMENTS TUEURS A RETIRER D’URGENCE

Source: ABE-Alternatif Bien-Etre-juin2013 n°82, article de Julien Venesson:

un scandale médical de plus...

L’affaire du Distilbène, du Vioxx, Diane 35. Dans l’affaire du Médiator
dont le procès est repoussé en 2014, le docteur Bernard Bégaud, entendu comme témoin, a indiqué que les effets secondaires des médicaments sont responsables d’au moins 18.000 décès chaque année en France, plus que les suicides et les accidents de la route réunis.
L’affaire des pilules contraceptives. A chaque fois qu’un scandale sanitaire éclate, le gouvernement s’empresse de réagir promptement... Pour calmer les ardeurs de la presse ! Mais dans le fond, les choses évoluent-elles vraiment dans le bon sens ?
Il aura fallu attendre que le scandale du Médiator explose au grand jour pour que l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) soit dissoute et laisse la place à l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Mais qu’est-ce qui a changé concrètement si ce n’est le nom ?

Allez lire en fin d'article un topo sur les statines (cholestérol).

Les experts sont toujours les mêmes et la plupart sont noyés dans les conflits d’intérêt si on en croît le Pr Philippe Even, directeur de l’institut Necker. Mais l’esbroufe ne s’arrête pas là : la nouvelle loi sur la sécurité du médicament qui vise à faire la transparence sur les relations entre les médecins et les laboratoires ne mentionne aucune obligation de déclaration des liens contractuels : les médecins pourront être consultants pour un laboratoire pharmaceutique sans que personne n’en soit informé. Drôle d’évolution. Cette année le scandale est celui des pilules contraceptives mais la pièce de théâtre est bien orchestrée : chacun joue son rôle pour détourner l’attention du public et ne pas lui rappeler qu’il existe un autre moyen de contraception plus efficace que la pilule, moins cher et sans aucun danger sérieux pour la santé....

ET CE N'EST PAS FINI, lisez (Source: ABE-Alternatif Bien-Etre-juin2013 n°82):

"Le gouvernement rembourse la pilule pour les mineures. C’est la dernière idée géniale du gouvernement : depuis le dimanche 31 mars 2013, la pilule cancérigène et toxique est remboursée à 100 % aux mineures de 15 à 18 ans (contre 65 % auparavant).

Motif évoqué : réduire le nombre ’interruptions volontaires de grossesse (environ 12 000 par an).

Mais alors dans ce cas, pourquoi ne pas avoir conseillé le stérilet qui est plus efficace pour prévenir les grossesses non désirées ? En particulier à un âge où on oublie plus facilement de prendre un comprimé... Il aurait aussi été plus logique d’axer les efforts sur la prévention via une meilleure éducation sexuelle. Fort heureusement, ce remboursement ne concerne que les pilules de première et deuxième génération."

________________________________________

Article de Michel Dogna:

Parmi les 77 médicaments suspects ou dangereux épinglés par l’AFSSA PS, voici la liste de ceux qui sont les plus urgents à éradiquer, établie selon la revue Prescrire et le Pr Giroud.


- ACTOS (anciennement AVANDIA)
Indications : traitement du diabète de type 2, dit «gras»
Effets indésirables : œdèmes maculaires, fractures osseuses chez les femmes, insuffisances cardiaques, augmente le risque d’infarctus (43%), anémie, prise de poids, risque de cancer de la vessie. GSK, condamné à 3,5 milliards de dollars de frais de justice a 13 procès en cours concernant l’Avandia. Depuis, il n’y a que le nom qui a changé.


- ADARTREL
Indications : syndrome des jambes sans repos, sommeil perturbé
Effets indésirables : nausées, comportements impulsifs, libido exacerbée, hallucinations, paranoïa, syncopes.


- HEXAQUINE
Indications : crampes musculaires
Effets indésirables : troubles du rythme cardiaque, baisse du nombre de plaquettes, réactions allergiques sévères (15%).


- INTRINSA (patch à la testostérone)
Indications : baisse du désir chez les femmes après ablation des ovaires et de l’utérus
Effets indésirables : virilisation (pilosité aggravée, voix rauque), acné, troubles hépatiques et cardiovasculaires, prise de poids.


- KETEK
Indications : infections respiratoires
Effets indésirables : risque d’aggravation d’une myasthénie (faiblesse musculaire), de pertes de connaissance, de troubles visuels, de troubles du rythme cardiaque et d’atteintes hépatiques.


- NEXEN
Indications : arthrose et règles douloureuses
Effets indésirables : troubles du foie parfois mortels, hépatites fulminantes.


- VASTAREL
Indications : vertiges, acouphènes, angines de poitrine, troubles du champ visuel
Effets indésirables : tremblements, troubles de la marche et des jambes sans repo
s, syndromes parkinsoniens.


- ZYPREXA
Indications : schizophrénie et troubles bipolaires
Effets indésirables : obésité sévère, hyperglycémie, diabète
Déjà prescrit à plus de 20 millions de malades, ce médicament qui est, de loin, le plus rentable du laboratoire Ely Lilly. Il est remboursé à 65% alors que la boite de 28 comprimés coûte 61,03 euros.


- ZYBAN
Indications : sevrage tabagique
Effets indésirables : grosse hypertension artérielle

__________________________________________________________

AUX DIABÉTIQUES RECHAPPÉS DE L’AVANDIA DU LABO GSK
Encore un scandale (parmi d’autres) avec ce dangereux médicament qui a enfin été déconseillé à la prescription (c’est gentil !) le 30 septembre dernier alors que cela fait 10 ans qu’il tue en moyenne 100 personnes par mois par des attaques cardiaques et cérébrales; voila donc en gros 12000 diabétiques qui ont été définitivement « guéris » grâce aux bons soins de GSK. Alors que l’on brasse encore l’épouvante des Twin Towers de New York qui ont fait 3000 morts – 4 fois moins qu’avec l’AVANDIA, ici on banalise et l’on se tait : il s’agit d’un terrorisme soft et silencieux !
Voyez avec quelle diligence on s’est dépêché de nous protéger : il y a un an, le New-York Times révélait déjà des rapports confidentiels affichant plus de 500 attaques et 300 troubles cardiaques qui pourraient être évités chaque mois en retirant l’AVANDIA du marché. Le rapport de la Food and Drug Administration (FDA) concluait aussi que « l’Avandia doit être retiré du marché . Depuis 1999, des dizaines d’études scientifiques indépendantes ont abouti à la même conclusion. Mais GSK a riposté par des études privées (faites par la firme !) et qui « prouvent » l’innocuité de sa molécule. On a seulement demandé à GSK de fournir de nouvelles études, pas attendues avant… 2020 ! Le brevet de GSK sur Avandia expirant en 2012, le plus gros du risque commercial serait largement passé.
L’on retrouve ici toujours le même scénario que dans les scandales concernant le NUJOL, le LIPITOR, le LYRICA, le VIOXX, le TAMIFLU, etc. Cette liste a permis de passer en revue les principales techniques des firmes pharmaceutiques, les entreprises mafieuses les plus rentables au monde, pour vendre coûte que coûte leurs produits dangereux.

__________________________________________________________

DANGER !!! PRENEZ–VOUS DES STATINES ? Un témoignage accablant

Vous pouvez lire également ce lien riche d'informations bien écœurantes: Le cholestérol (Santé-Nature-Innovation).

Le 1er avril 2010, ma femme est victime d’un infarctus par spasme d’une coronaire. Elle s’en sort brillamment. On lui prescrit alors des statines A VIE, un anticholestérol pour maintenir le LDL à moins de 1 gramme.
Progressivement, sa santé va se dégrader. Elle commence à maigrir, a des insomnies, une bradycardie, une tachycardie, le cœur montait à plus de 100... La tension oscillait de 9 à 22 ! Hypotension à 9, puis hypertension à 22 ! On lui prescrit alors toute une panoplie de régulateurs cardiaques et de tension artérielle qui l’assomment un peu plus (et qu’il faudra nettoyer plus tard par un protocole homéopathique). Crampes terribles, douleurs, sautes de tension, elle perd de plus en plus ses muscles, ne se tient plus debout...
Je la sentais mourir à petit feu et ne pouvais rien faire. Ostéopathe de formation, je passe des nuits entières à remonter son énergie. La journée, elle ne se lève plus, les douleurs osseuses sont intenables. “Je sentais ma chair se décoller de mes os”, dit-elle. “Je n’avais plus la force de faire l’effort de comprendre” (Ce qui me fait penser à une des caractéristiques essentielles de l’autisme). Effectivement, sa peau vieillit d’un coup. Elle tombe comme celle d’une mémé de 90 ans. Elle qui était si coquette de son corps...
Les semaines passent... Un jour, par hasard, un ami médecin, le Dr L., stomatologue, que je ne remercierai jamais assez, nous dit d’arrêter IMMEDIATEMENT les statines car elles sont la cause de tous ces problèmes. Le Dr L. prescrit un régime simple et des vitamines. Nous consultons d’autres médecins dissidents. Toujours le même avis. Stopper les statines. On essaie un produit naturel du laboratoire Q. Miracle! En dix jours, le HDL passe de 1,3 g à 0,98 g.
Le moral remonte. Le cardio “officiel” est satisfait de l’analyse sans qu’on lui dise l’origine de l’amélioration. Il pense que ce sont les statines, et c’est aussi bien ainsi. On se garde bien de tout dire, ne voulant pas le blesser ni subir des questionnements et pour avoir la paix.
Le Dr B. nous dit que cela prendra des mois avant que l’organisme soit complètement nettoyé des effets secondaires des statines... Effectivement, huit mois après, ma femme commence seulement à reprendre progressivement du poids, sa peau se retend, ses nuits se sont apaisées. Le cœur s’est régulé, les crampes ont disparu, elle fait de longues nuits, son cerveau va mieux, elle reprend goût à la lecture, à la vie... Elle peut recommencer à faire des efforts physiques et à envisager une éventuelle réadaptation à l’hôpital sans risques. Elle passe de l’état de zombie à un état normal. “C’est parce que le cœur est un muscle qu’il est atteint par les statines”, nous rappelait le Dr L. C’est vrai : son corps ne la portait plus, elle s’essoufflait pour un rien (il y a contestation sur la différence des fibres musculaires). Aujourd’hui tout va mieux. Nous avons eu chaud. Très chaud... Mon épouse mourait non pas des suites de la crise cardiaque mais des effets des statines...

LEGITIME REVOLTE !
Depuis, je me suis donc plus que renseigné sur les statines. Pour certains chercheurs, c’est un véritable poison pour l’organisme. Les muscles, le foie, le cerveau sont atteints… On parle même de « rhabdomyolyse » (destruction de cellules musculaires). Nous tombons par hasard au salon Marjolaine sur le livre de Michel de Lorgeril sur le cholestérol. Il confirme – en pire – tout ce que l’on nous a dit. Pour d’autres chercheurs, c’est l’origine de la démence sénile. Et je pense à ma mère mise sous statines pendant des années qui perdait son cerveau et ses muscles...

C’est un nouveau scandale de santé publique en sommeil.
Le lièvre avait été levé, il y a quelques années, avec un produit de Bayer qui a été retiré du commerce, car sa toxicité était vraiment trop évidente. Mais, cela aurait dû alerter”, dit le Dr L. J’ai appris par un ami phamacien-biologiste que les médecins français obéissent aux normes américaines : l’étude de Framingham, dictées par les labos américains. Ils ne tiennent pas compte du paradoxe français ni de l’origine réelle du problème artériel. Ils font baisser de force ce LDL alors qu’il faudrait réparer l’artère déficiente.
Curieusement, tous les médecins “officiels” consultés, de la Bretagne à Paris, en passant par Vichy, avaient tous le même discours formaté, la même prescription du même médicament avec les mêmes chiffres dans lesquels ma femme devait absolument rentrer, à savoir moins de 1 gramme de LDL. Aucun ne nous a parlé de réparer l’artère. Alors que c’est cela l’origine. Et surtout l’inflammation causée par le sucre!

Emmanuel Guizzo

__________________________________

Témoignage d'un docteur, à propos de l'Ordre des Médecins, copains du Loobie des médicaments chimiques, qui condamne les médecines naturelles et leurs praticiens:

http://www.dailymotion.com/video/xqmz7z_dr-didier-moulinier-bordeaux-cauderan_lifestyle

moreau 10/01/2014 19:58

a faire lire à Maud