Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LES EPIDEMIES GRIPPALES : LES RAISONS CRIANTES POUR NE PAS SE FAIRE VACCINER

- Sylvie Simon écrit: http://www.sylviesimonrevelations.com/article-a-grippe-pour-l-antigrippe-117829957.html

- Article de Michel Dogna:

Une fois de plus, je reviens sur l’imposture concernant la vaccination contre la grippe, qui comme tous les ans à l’entrée de l’hiver, fait l’objet d’une campagne publicitaire massive. Les médecins sont tenus par la CRAM de convaincre leurs clients à partir de la soixantaine de se faire vacciner, et les services administratifs médicaux vont jusqu’à aller à la pêche à domicile des "troisièmes âges, en proposant de leur faire bénéficier (j’aime bien le mot) de la protection face aux épidémies hivernales, soi disant "très dangereuse pour eux".
Il y a pourtant eu, suite à ces vaccins antigrippaux, durant les décennies qui précèdent, de très nombreux cas de complications pulmonaires fatales parmi les gens âgés, mais qu’importe, c’est tout bon pour les caisses de retraite…. Et ce n’est pas tout, diverses études statistiques ont mis en évidence une courbe croissante de la maladie d’Alzheimer chez ceux qui sont annuellement fidélisés au vaccin antigrippe (travaux du docteur Groussac) dévoilant que 11 des vaccins du marché pharmaceutique contiennent des fragments d’ARN à double brin. Or ceux-ci ont la propriété de bloquer les gènes déjà altérés par les réplications successives, en particulier parmi les neurones….
L’expert russe Léonid Ivachov dit carrément que selon les renseignements américains, d’ici 2015, il y aurait trois milliards d’humains en trop à éliminer, et que la création de virus devant entraîner la mort massive de gens, est une stratégie globale de régulation démographique beaucoup plus efficace que les guerres. Déjà la fameuse grippe espagnole, qui n’était pas plus espagnole que les capotes ne sont anglaises, est issue d’un abominable bouillon de culture qui se voulait un vaccin et qui a été inoculé aux soldats américains durant la guerre de14/18. On ne connait pas exactement, vu le manque de moyens de communication de l’époque, le nombre de victimes du à cette hécatombe épidémique dont le vecteur fut un vaccin, puisque les chiffres varient entre 25 et 50 millions dans le monde.
Je m’abstiendrai de remettre sur la table le complot du SRAS en 2003, monitoré par l’OMS, du montage grotesque de la grippe aviaire qui lui a succédé, et du scandale de la grippe porcine en partie avorté grâce à la résistance internationale. Il faut être amnésique ou déjà "bien plombé" aux vaccins pour continuer à faire aveuglément confiance aux infos santé de la télé, des mutuelles aux ordres, de la CRAM aux ordres de Bruxelles - c'est-à-dire du N.O.M. (gouvernement mondial), et de votre médecin (esclave de "l'Ordre"). N’oubliez pas que le vaccin antigrippe n’est pas obligatoire, ce qui veut dire que vous n’avez aucun recours juridique en cas de pépin.
Enfin, soyons juste logique : il y a peut-être 20 milliards de souches virales potentielles prêtes à exterminer l’humanité cette année et l’année prochaine. Quel surdoué de la météo virale pourrait lire dans le marc de café laquelle de ces souches va attaquer hiver ? Alors sur quelle base mystérieuse sont fabriqués les vaccins ??? A moins que... la prochaine grippe soit propagée par le vaccin lui-même, comme précédemment ! Mais pourquoi la recherche s’acharne-t-elle sur les vaccins plutôt que sur la maladie elle–même ? Pourquoi le protocole de la médecine officielle concernant la grippe fait–il semblant de soigner cette maladie purement virale avec une antibiothérapie, alors que tout le monde sait que les antibiotiques sont inefficaces sur les virus ? Aussi j’aime bien, lorsque j’entends des gens dire après 2 à 3 semaines pour se remettre d’une grippe : "et qu’est-ce que cela aurait été si je n’avais pas eu les antibiotiques !" et je réponds : "cela aurait été beaucoup mieux car vous auriez au moins évité de détruire votre intestin pour un bon bout de temps !"...
D’autant plus qu’une grippe est relativement facile à soigner – La logique n’est pas d’empêcher la grippe, mais de l’accompagner confortablement en aidant l’organisme dans son travail plus intelligent que n’importe quel médecin. Une grippe bien menée dure 24 heures sans avoir à s’aliter. Alors pourquoi de dangereux vaccins ?
* D’abord ne pas empêcher la température de monter jusqu’à 39/40° laisser faire, cela effectue un travail d’incinérateur de tout ce qui est pathogène. Si la température ne monte pas ou pas assez par manque de défenses, créer une hyperthermie artificielle avec des bains de 15 à 20 min partant de 35° et montant progressivement à 42/43° s’il n’y a pas de palpitation sévère, suivi de ½ heure minimum d’enveloppement dans une grande serviette sous la couette.
* En même temps il convient de booster les défenses immunitaires. Il y a une panoplie au choix et à la carte:
- Argent Colloïdal à 5 ppm – 1 cuil. à soupe toutes les heures
- Chlorure de magnésium 20 g / litre d’eau - 40 ml toutes les 2 heures pour un adulte (déclenche une diarrhée sans gravité) – réservé à ceux qui n’a pas d’insuffisance rénale
- Cuivre oligo Granions – 1 ampoule matin et soir
- Tisane du Dr Belaiche avec dans 1 litre d’eau 2 branches de thym ou sarriette, 2 rouleaux de cannelle, 5 clous de girofle – bouillir 3 min – 4 à 5 tasses dans la journée
- Décoction de bourrache – 20 g pour 1 litre d’eau – bouillir 5 min – infuser 15 min – 3 à 4 tasses dans la journée

Dans les cas sévères, ajouter: Sérum de Yersin 15 CH - 1 dose

PREVENTION EN CAS D'EPIDEMIE:
Brûler de la sauge pour enfumer toute la maison.
S’enduire mains, bras et cuisses avec du Vinaigre des 4 voleurs :

Recette du vinaigre des 4 voleurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Magali 24/10/2013 13:12

Merci Lô, c'est très encourageant.
Magali

24/10/2013 11:52

je viens de découvrir votre blog super intéressant. je suis également abonnée à santé-Nature-Innovation.
Merci pour toutes ces infos !